• Accueil
  • > 3 – C’EST LA QUE TOUT A COMMENCE…

C’est après avoir regardé « Vera Cruz », un grand classique du western américain avec Gary Cooper et Burt Lancaster, que Cyriaque Griffon fut mis sur la piste de Fernando Pruna et de l’histoire extraordinaire de… « Havana 505″.

 Image de prévisualisation YouTube

From Vera Cruz to Havana 505…

How, after watching classic western starring Gary Cooper and Burt Lancester, Cyriaque Griffon found the amazing story of Fernando Pruna…

3 - C'EST LA QUE TOUT A COMMENCE...

(Ci-dessous: extrait du début de « Havana 505″)

Nantes, juillet 2008

Je viens de regarder le western « Vera Cruz » avec deux monstres sacrés du cinéma américain, Gary Cooper et Burt Lancaster. À leurs côtés, une actrice qui m’est inconnue partage l’affiche. Ma passion pour le vieil Hollywood éperonne ma curiosité et m’amène tout naturellement à surfer sur Internet pour en savoir plus. Jolie jeune femme aux formes avantageuses et au regard enjoué, elle quitte la France de l’après-guerre et très rapidement trouve un petit rôle dans une production américaine. Une certaine Denise Darcel… De fil en aiguille, en cherchant des informations sur cette piquante bombe française d’après-guerre qui ravit le public américain, ma curiosité me conduit sur un forum d’archives sur le cinéma d’époque et la période dorée hollywoodienne.

« Dans ma jeunesse, j’ai eu la merveilleuse expérience d’être un ami très proche de Denise et Hélène Darcel. Notre amitié remonte au Cuba des années cinquante et aux inoubliables virées nocturnes dans les boîtes de nuit qu’étaient le Tropicana et le Sans Souci ainsi que dans toute La Havane lorsque c’était encore un pays libre. Denise était une magnifique  actrice pleine de vie et une très belle femme. J’ai fait sa connaissance en 1955 alors qu’elle chantait dans la boîte de nuit le Sans Souci. J’ai également rencontré sa sœur Hélène Darcel, une chanteuse d’une personnalité et d’un charme incroyables, sans parler du fait qu’elle avait la plus belle voix que je n’ai jamais entendue. Hélène et moi sommes devenus très proches et elle m’était une personne très chère. La révolution cubaine m’a fait atterrir dans une prison cubaine en tant que prisonnier politique pendant près de vingt  années et je n’ai jamais pu contacter les sœurs Darcel à nouveau. J’ai essayé de retrouver à tout prix leur trace mais je n’ai pas réussi. Quelqu’un a-t-il une idée où je pourrais les retrouver ou comment je pourrais au moins leur envoyer un tendre message d’affection ? Si quelqu’un pouvait m’aider, je serais reconnaissant.  Merci. (Miami, 2004) »

Comment aurais-je pu imaginer un seul instant que ces paroles, empreintes d’une émotion évidente et d’une touchante nostalgie, lancées quatre ans auparavant par un inconnu outre-Atlantique allaient m’emporter dans un fabuleux voyage à travers le temps et l’espace ? Je venais de lire le message d’un certain Fernando Pruna. J’étais certes à mille lieues de penser que cette bouée virtuelle, lancée là pour tenter de retrouver deux sœurs artistes qui avaient enflammé une jeunesse un demi-siècle plus tôt,  allait plus tard me faire partager les aventures si lointaines d’un jeune cubain alors âgé de vingt-trois ans. Mon enquête allait me catapulter dans un envoûtant périple spatio-temporel où je ferais escale non seulement dans le New York à la mode des années cinquante et qui ne dort déjà jamais, mais aussi dans la lutte clandestine anti-castriste et les prisons cubaines en passant par La Havane des plaisirs, secouée le 1e janvier 1959 par le triomphe révolutionnaire.

Mars 2010

Près de deux ans se sont écoulés, lorsque je retombe sur les deux photos  en noir et blanc envoyées par Fernando et stockées sur mon ordinateur. Et aussi dans un coin de ma mémoire. « El Morocco », New York, 1956. Une histoire hante à nouveau mon esprit. Les aventures palpitantes de Fernando Pruna se poursuivent dans… « Havana 505″!     (Cyriaque Griffon)

Actualité de Book-08-june.gif (10175 bytes)« Havana 505Book-08-june.gif (10175 bytes)«   ici Havana-505-25

Le résumé de l’histoire ici

 car26

;

Ambiance et personnages ici

havana-before-castro_1-300x143

;

En savoir plus sur les grandes dates de l’histoire de Cuba : sur le drapeau Cuba-120-animated-flag-gifs


Ci-dessous : le film   »Vera Cruz », le film qui m’a conduit jusqu’à « Havana 505″

 Image de prévisualisation YouTube

Here : ENGLISH SECTION

image

0 commentaires à “3 – C’EST LA QUE TOUT A COMMENCE…”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Havana 505

HAVAN’ACTUALITE

Mes albums récents

  • Album : Avant le 1er janvier 1959
    <b>Fernando Pruna, la Havane, 1955</b> <br />
  • Album : Après le 1er Janvier 1959
    <b>Mouvement contre révolutionnaire, septembre 1959 </b> <br /> Peter Lambton et Fernando Pruna, Montagnes de Pinar del Rio

INFO TRAFFIC


lecturesetc |
diopblog |
kokolecture |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lesmarchombres
| manakitiare
| le Voyage d'Usul vu pa...